LA VOIE DU MARATHON ANNIBALE SKY

Le plus haut Sky Marathon d'Europe avec 5 km sur 3000 m

LA VIA DI ANNIBALE

Cette course veut se souvenir du passage de Hanniba'al en 218 av. du Colle dell'Autaret dans la haute vallée du Viù, dans les vallées de Lanzo. Et c’est un prétexte pour courir dans un environnement naturellement intact où l’altitude, le soleil, le vent et la neige sont les maîtres et les maîtres.

Course de haute montagne qui commence et arrive à Usseglio (To) en passant par deux marches sur 3000 m et sur le champ de neige de l'ancien glacier de Bertà. La course a lieu le premier week-end de septembre, dans des conditions qui pourraient être très difficiles (vent, froid, pluie ou neige) et qui nécessitent un bon entraînement spécifique, du matériel approprié et une réelle capacité d'autonomie personnelle.

À 6 heures, nous serons nombreux à retracer le chemin parcouru par Hannibal lors de sa traversée épique des Alpes avec 37 éléphants, 38 000 fantassins et 8 000 cavaliers.
Plus de 100 bénévoles participeront avec nous à la même aventure, prêts à nous offrir avec passion leur aide et leur réconfort dans un esprit de solidarité et d’amitié. Nous revivrons une ancienne traversée de plus de 2200 ans.

Le parcours Sky Marathon (ASM) "La via di Annibale®" est classé avec le cachet rouge: itinéraire EE pour randonneurs expérimentés. Il circule principalement sur des routes forestières, des sentiers muletiers et des sentiers d'altitude. C'est un itinéraire qui nécessite la capacité de se déplacer sur un terrain particulier, sur des pistes ou des chemins imperméables ou dangereux (pentes avec des affleurements rocheux ou détritiques), parfois difficiles et exposés. Avec deux collines de plus de 3000 m, traverse des champs de neige et les vestiges du glacier de Berta. Les chutes de neige sont possibles pendant la course qui, bien que relativement courte, présente un attrait technique et paysager élevé. L'itinéraire suit l'itinéraire suivant: Usseglio 1260, Margone 1410, Rifugio Cibrario 2616, Colle Sulè 3073, Colle Autaret 3071, Punta Costan 3305 en territoire français, Rifugio Tazzetti 2642, Lac Malciussia / refuge Vulpot 1805, Usseglio 1260.

Selon l’année, il peut y avoir un grand champ de neige à traverser.
De la plaine de Bertà, les 6 km commencent toujours au-dessus de 3000 m.
Nous longeons les lacs Autaret couleur émeraude, puis le Colle Autaret qui nous accueille avec la brise légère venant de France et grimpons aux décombres à Punta Costan (3305) en territoire français.
De la pointe Costan, fin septembre 218 av. Hanniba'al, en montrant à ses officiers la vallée du Pô, leur promit de l’or et de la gloire. Peut-être un "guerrier" s'arrêtera-t-il également pour regarder la plaine du Bodincus (le Pô), là-bas et si loin.

Une descente rapide conduit à 5 km et 1100 m plus loin au deuxième itinéraire de retour ... le Marmutteri.
Ici le "guerrier" s’arrête et le regard se tourne vers le haut, vers la piste dans l’herbe et le rocher de seulement 450 m et 2 km mais, selon les "guerriers" qui l’ont déjà escaladé, c’est la terrible et célèbre ascension au refuge de Tazzetti. Ici, nous attendons un rafraîchissement et les yeux se tournent vers la Madonna del Rocciamelone, presque dans une vision mystique ... Après cette montée de Corroborati, il ne reste qu'une descente tranquille de 15 km jusqu'à l'arrivée, à l'exception d'une courte montée, en passant par les prairies du lac Falin, la Madonna di Margone et la longue descente dans les bois.
Déjà au lac Malciaussia, vous pouvez sentir un parfum de fête, là-bas, les alpinistes nous incitent au son du rudùn (cloches de vache).
Le but approche et nous serons arrivés lorsque le son du groupe sera couvert par le brouhaha du groupe celtique qui, en frappant sur les boucliers nous dira que nous avons franchi la ligne d'arrivée et le fera également à la mémoire des Gaulois Graioceli qui ont dirigé l'armée punique pendant ces étapes inconnues.